Les premiers pistoles de Marie-Antoinette au Chocolat

Sulpice Debauve, pharmacien du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette, se rendit tôt ce matin de Juin 1779 au Château de Saint-Cloud, au Pavillon de Valois, dans les bâtiments réservés au « Service de Bouche du Roi. Sur le marbre griotte de la pièce dite  » du café « , il créa, à partir du lait d’amande et du cacao préparés la veille, ce que devinrent les Pistoles de Marie-Antoinette.

Ce jour là constitue une date très importante dans l’histoire du chocolat, marquant la naissance du premier chocolat à croquer. Cette idée géniale ouvrant la voie à l’invention des garnitures, ganaches et pralinés, donnera tous son sens à la devise de notre Maison : « Utile Dulci  » ( Horace ).

Les plus connus :

  • Les Pastilles de la Reine au lait d’amande ( adoucissante & calmante ) 1779
  • Les Croquignoles du Roi à la vanille ( digestive & stimulante ) 1780
  • Les Pistoles des Ardents à la cannelle ( curative & aphrodisiaque ) 1781
  • Le Chocolat des Dames à la fleur d’oranger (antispasmodique ) 1782
  • Les Pistoles des Amoureux au thé Earl Grey (stimulante & rafraîchissante ) 1783
  • Le Chocolat de Santé sans sucre ( pour les diabétiques ) 1784
  • Le Chocolat des Demoiselles à la crème d’orgeat ( roborative  ) 1786
  • Le Chocolat des Affligés au café ( stimulant ) 1788

La galerie :