L’histoire de la Colombine de Debauve et Gallais

bon036L’univers du chocolat du siècle dernier était complètement différent de celui d’aujourd’hui.

Si la production mondiale était très limitée comparée aux énormes quantités produites de nos jours, la qualité moyenne des produits était bien plus élevée.

Dans les années 1880, les principaux producteurs étaient Sao Tome et Principe, les deux petites îles du Golf de Guinée. Ces deux îles ont été administrés par le gouvernement portugais, qui a fortement incité les colons à planter des cacaoyers après l’abolition de l’esclavage.

La Colombine représenta un tout nouveau « concept ».

Avant, un véritable chocolat noir français était fait de la combinaison de différents mélanges, de différents millésimes tout comme les meilleurs vins de Bordeaux. Ainsi, le chocolat est plus équilibré, ni acide, ni amer, et avec un goût délicat.

Escobar da Pinto un colon riche, amoureux de Paris et de la culture française, a été l’un de nos fournisseurs de cacao.

Il suggéra de préparer un « un millésime » chocolat de ses fèves. Cela pris beaucoup de temps mais en 1881, Debauve & Gallais pu proposer à ses clients une ganache à base de fèves de Sao Tomé.

Ces fèves venaient de la plantation la plus au sud de Escobar da Pinto. Cette plantation s’appelait…Colombina !